Tour de la Nouvelle-Zélande (18) : White island

Lorsque nous quittons Akaroa avec du Sud-Est, une grosse dépression (ex cyclone) provenant des Fidji est encore loin au Nord mais se rapproche, plus question de s’arrêter à Gisborne qui n’est pas assez abrité, mon escale sera donc Tauranga dans la Baie de l’Abondance (« Bay of Plenty ») soit à presque 600 miles…

Au fur et à mesure de ma progression, qui est pourtant bien conforme à mon routage, la dépression accélère sa descente vers la Nouvelle-Zélande, pas question de « traîner » en route… Je passe East Cape en pleine nuit, dans des conditions de v

La Baie de l’Abondance relativement protégée de la houle de Sud-Est m’offre un mer quasi-plate et un léger vent de Nord-Est, CAT’LEYA navigue au près, allure qui ne lui est pas familière.

Ma route croise « White Island », une île volcanique baptisée par le Capitaine Cook en 1769.

Depuis les éruptions n’ont jamais cessé, jusqu’à la dernière en 2019. Le soufre y était extrait depuis 1885 jusqu’à ce qu’une éruption en 1914 y fasse 10 victimes parmi les mineurs, leur village et la mine elle-même… Celle de 2019 coûta la vie à des touristes et leur guide…

Depuis il est interdit de descendre à terre sur l’île.

C’est l’après-midi quand j’aperçois White Island, son cratère actif et ses fumerolles, je vais pouvoir lancer le drone…

A 21h30 CAT’LEYA entre dans le chenal de Tauranga, quelques jours après nous abordons Auckland et enfin le 24 avril, Whangarei pour sa remise en forme annuelle.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.