Tour de la Nouvelle-Zélande (2) : Pelorus sound

Les Marlborough Sounds forment un véritable labyrinthe de méandres creusés par les rivières dans le relief du nord de l’île du Sud, (ce ne sont donc pas des fjords contrairement aux Fiordlands..) ce qui leur vaut le nom de « sounds ».

Pelorus sound est le plus long, il s’étend jusqu’à Havelock, la capitale kiwi de la moule et comprend de nombreux bras dont Kenepuru sound.

Naviguer dans ces magnifiques paysages est malheureusement souvent impossible à la voile… par manque de vent ou à cause des brusques changements de direction.

Portage est l’un des mouillages tout au fond du Kenepuru sound.

Nous y serons invité par Gary et Hélène à partager un dîner autour d’un cochon sauvage avec tourte leur famille. Le lendemain, pratique de la voile sur CAT’LEYA dans la baie…

World’s end (« la fin du monde ») est un havre de tranquillité où s’abritent de nombreux voiliers. Nous y voici en compagnie de Nemo Sumo,  le catamaran à moteur de Thierry avec qui nous partageons cette nouvelle aventure.

 

Plus au Nord, Port Ligart constitue l’entrée du Pelorus sound. Il faut veiller aux nombreuses fermes à moule qui occupent les rivages. Les maoris ont développé cette industrie afin de permettre à leur communauté de vivre sur ces terres et de leur assurer un travail. C’est aujourd’hui une industrie florissante et exportatrice.

Le coucher de soleil nous offrira un spectacle inoubliable…

Homestead Bay est tout au fond de Port Ligar.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.