Tour de la Nouvelle-Zélande (3) : d’Urville island

Au Nord-Ouest des Marlborough sounds, l’île d’Urville séparée de l’île du sud par la « French Pass ».

Jack le Pelorus, un fameux dauphin qui avait pris l’habitude d’accompagner les bateaux qui empruntaient cette passe, possède sa statue ici, près d’Emslie Bay.

C’est en l’honneur de Jules Dumont d’Urville, explorateur français qui le premier découvrit cette passe dans la première moitié du 19ème siècle que fut nommée l’île qui porte son nom, d’Urville island. Auparavant le capitaine Cook avait cartographié cette terre comme faisant partie de l’île du Sud…

Plus sauvage que le Pelorus sound, les montagnes qui la composent sont plus arides en cette saison et offrent une palette de couleur,  jaune ocre au vert, qui tranche avec la mer de Tasman.

Nous progressons le long de ses côtes pour atteindre Port Hardy et mouiller tout au fond de la baie.

Un peu plus au Sud, Greville Bay, le mouillage à l’entrée jouxte un lac d’eau douce.

Ce sera notre dernière halte avant Nelson.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.