Suwarrow : Traversée Tahiti – Nouvelle-Zélande (4)

De la Polynésie française vers la Nouvelle Zélande, 3 routes sont possibles. Parmi celles-ci 2 sont intéressantes, la route sud qui passe par Palmerston et Niue (le plus petit état du monde) et l’autre, la route nord, par Suwarrow. Les français choisissent généralement la route nord car nous sommes un peu attachés aux Moitessier et autres navigateurs solitaires…
Suwarrow, c’est l’atoll de Tom Neale, un néo-zélandais qui a passé près de 22 ans (en 2 séjours) sur ce bout de corail à 500 Miles de part et d’autre d’îles plus importantes pour prouver que c’était tout simplement possible.
La météo étant plus favorable, nous sommes partis vers le Nord avec l’idée de nous diriger ensuite vers les Samoas.
Théoriquement il est interdit d’atterrir à Suwarrow avant d’avoir préalablement fait son entrée dans les îles Cooks dans un port d’entrée officiel… un formulaire spécial existe pourtant, il fut rempli, expédié à qui de droit et en retour « this message was deleted before being read ». Ce fut donc une route directe Mopelia – Suwarrow.


A l’arrivée John et Harry les 2 rangers qui protègent cet atoll, parc naturel des îles Cooks, nous ont reçu très gentiment et fait les formalités d’entrée sans aucun problème…


L’eau y est incroyablement claire, les poissons curieux et non craintifs (la pêche est interdite), des centaines d’oiseaux, fous, sternes blanches et noires, frégates, tournoient en piaillant dans le ciel, les coraux en pleine forme, les rangers font manifestement bien leur travail !

Le traditionnel repas organisé par les rangers eut lieu la veille de notre départ, bbq avec du thon rouge pêché dans la passe.

Dernier cadeau de Suwarrow pour notre départ, un beau thon rouge à la ligne en sortant de la passe !

 

Une réflexion sur “ Suwarrow : Traversée Tahiti – Nouvelle-Zélande (4) ”

  1. C’est magnifique !
    Cette description me rappelle complètement les Chagos, fantastiques. Même eau limpide, densité de poissons impressionnante, poissons non craintifs, requins très présents, corail intact, quantités d’oiseaux… et rangers sympas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *