And the winner is…

6 novembre 2016 :  H-2 Cat’Leya est dans la baie de Las Palmas, le vent est très faible et Chris TIBBS, le météorologue de l’ARC, nous a annoncé du Sud. Nous allons plus au large mais c’est du Nord très, modéré, le départ va être lent…

Dès que le bateau comité se positionne  nous revenons dans la zone de départ pour relever la ligne et pour permettre à Denis de prendre un repère visuel afin de lancer le bateau dans les temps.

Nous préparons le Code 0 au cas où le Sud rentrerait, dans ce cas il faudra s’attendre à 10 à 15 noeuds de vent de plus au sud de l’île vers l’aéroport.

H-5′ je lance la procédure , demi-tour sur la ligne et nous remontons au près pendant 2′, nous avons choisi le bateau comité pour prendre le départ tribord amure , ce qui nous permettra ‘avoir plus de choix.

H-2’ nous avons abattu, le départ se fera vent arrière… sous génois et grand voile, CAT’LEYA est lancé (enfin si on peut dire compte-tenu de la force du vent…), les moteurs arrêtés et nous coupons la ligne en tête tout près du bateau comité. Nous envoyons le code0 Les quelques heures suivantes seront sympas, bateaux au contact, Sumore, le lagoon 570 nous talonne sous code0 également, mais le vent est toujours du Nord…

Finalement Dreamcatcher lance la course au moteur… Nous savons que les heures moteur (déclarées…) sont sujettes à  handicap mais compte-tenu de la vitesse du bateau sous moteur, il vaut mieux les utiliser à moins de 4,7 noeuds pour ce qui nous concerne. Cela durera 24 heures mais grâce à une bonne gestion des voiles nous serons de nouveau rapidement en tête.

La « régate » a vraiment commencé, nous envoyons le nouveau spi, chargeons les grib lançons un routage afin d’avoir une information  globale et gérons les voiles au mieux, nuit et jour.

1m0a2024

Çà paye 227 miles en une journée ! les bateau sont bien distancés, plus de 30 miles…

img_0394

Pour creuser l’écart, je me mets au réglage spi, choquer, border au gré des surfs de CAT’LEYA, 19.9 max sur l’électronique…. Ça fume derrière ! La moyenne monte à 10,3 noeuds… Mais ça ne durera pas une nouvelle fois le spi explose…. 1 heure et demie à galérer, le spi, en chalutant, a arraché  la fixation du bout dehors… Les monocoques reviennent par l’Ouest, il va falloir gérer. La décision est prise de faire un bord de recentrage pour contrôler ce qui peut l’être encore.

course

Nous tangonnons le génois et envoyer le foc de brise pour fermer le couloir, puis descente vent arrière vers l’arrivée, nous allons moins vite mais chaque mile parcouru nous rapproche directement de l’arrivée…

img_0397Les monocoques sont toujours plus prêts… Cela s’avèrera une excellente décision car notre vitesse moyenne VMG oscillera entre 8,3 et 8,8 noeuds, nous sommes assurés d’arrivé premier !

Un peu avant 23 heures, le 10 novembre, nous coupons la ligne d’arrivée, premier de la flotte de 72 bateaux, super accueil d’Anna et de ses collègues de l’ARC, Champagne et bière locale…

dscn7828

medal

Le lendemain la marina de Mindelo viendra également nous féliciter, … et pas que la marina…

img_0406

Reste à préparer la suite du voyage !

5 réflexions sur “ And the winner is… ”

    1. Hello
      From the start the weather for the last days was at least uncertain… and quite complex, so we did unfortunately motor for a few hours In the end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *