Tour de la nouvelle-Zélande (10) : Doubtful Sound

Le Capitaine Cook nomma ce fiord Doubtful Harbour lors de son premier voyage au Fiordland en 1770, Il pensait en effet qu’il serait très difficile de sortir à la voile sans vent d’Est et ne s’y aventura donc pas. Le nom Māori de ce fiord est Patea, le son du silence.

En fait l’entrée vers Doubtful se fait par un autre fiord qui lui et connecté, Thompson Sound. Et, devinez qui baptisa ce fiord… notre fameux John Grono toujours en l’honneur du propriétaire du navire Governor Bligh, j’ai nommé Andrew Thompson de la Galle du Sud d’Australie !

Si vous suivez, vous avez du remarquer que ces navigateurs venaient tous d’Australie, la plupart du temps pour la chasse à la baleine ou aux phoques. C’est d’ailleurs pour cela que l’histoire de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande apparaît bien plus riche que celle du Nord.

Nous quittons donc Charles Sound pour Thompson Sound et apercevons l’entrée de Nancy Sound.

La pluie des jours précédents nous gratifie une nouvelle fois d’une guirlande de cascades tout le long de Thompson Sound.

Nous décidons d’aller tout au fond, Deep Cove baptisée ainsi à cause de profondeur qui était telle qu’il n’y avait pas de mouillage possible…

Doubtful sound est l’un des  2 seuls fiords  à être relié au centre de l’île du Sud, Queenstown, via une route, un ferry sur la lac Manapouri puis une route… C’est donc une destination touristique prisée et de nombreux bateaux-charters y organisent des excursions. Il est aussi possible de se faire livrer des courses et de faire une excursion vers la lac Manapouri.

La route jusqu’au lac nous offre de belles vues sur Deep Cove et les montagnes alentours.

La construction de cette route a été l’objet d’une grande controverse par le passé… En 1950, une compagnie australienne proposa d’installer une usine de fabrication d’aluminium à Bluff en utilisant la bauxite du Queensland en Australie et de l’hydro-électricité que produirait un centrale exploitant le Lac Manapouri. (Le premier projet d’usine hydro-électrique datait de 1904 !) Un tunnel de 10 kilomètres serait creusé entre le Lac et Deep Cove pour assurer le débit d’eau grâce à une différence d’altitude de 166 mètres et donc la production d’énergie nécessaire. La profondeur de Deep Cove permettait en effet de faire entrer un navire important permettant de livrer les turbines. Les calculs des ingénieurs s’avérèrent erronés, Il fallait donc augmenter le nombre de turbines et agrandir le tunnel… L’opposition déjà virulente des Maoris s’accrût à tel point que le projet devint un enjeu aux élections nationales suivantes et fit chuter le gouvernement… Finalement un solution technique fût trouvée, amélioration de l’état de surface du tunnel afin de diminuer la traînée engendrée et augmenter le débit d’eau, et le projet pu aboutir ! Bien entendu, le coût final de la route fut plus du double de l’estimation initiale et sa construction dura 2 ans et demi…

De retour aux bateaux, nous partons vers Crooked Arm pour mouiller à Haulashore cove. De là il est possible de faire une randonnée jusqu’au fiord suivant Dagg Sound.

Puis nous remontons vers la sortie et First Arm en prévision de notre prochaine navigation.

La veille du départ, un stop à Blanket Bay pour refaire de l’eau… Cela a été la seule installation du Fiordland conçue pour les pêcheurs. Ils pouvaient y prendre quartier, d’où le surnom de « Blanket bay Hotel », puis disposer de réservoirs de carburant ou encore de congélateurs pour leur pêche…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.