Tour de la Nouvelle-Zélande (7) : Bligh Sound

Nous voici donc dans le Fiordland !

C’est une région très isolée, difficile d’accès située au Sud-Est de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Le magnétisme du Fiordland provient de la combinaison d’une nature sauvage et préservée, de paysages magnifiques où la montagne fait la part belle à la mer, d’une histoire très riche liée aux exploits du Capitaine Cook, aux chasseurs de phoques et de baleines, à l’épopée des mines d’or et de charbon,…

Du Nord au Sud, de Milford à Dusky via Doubtful Sound, l’environnement évolue d’un paysage montagneux et minéral, parfois encaissé, à une sensation d’immensité où les hautes montagnes ne jouent plus que le rôle d’écrin pour les nombreux bras de mer et les îles qui les séparent.

Le terme de « sound » qui en anglais désigne un bras de mer façonné par les rivières puis submergé lors de l’abaissement  du niveau des terres est trompeur, ici il s’agit bien de fjords creusés par les glaciers il y a environ 20000 ans. Dans Milford Sound, il suffit de lever les yeux pour apercevoir quelques glaciers et leurs neiges éternelles culminant à près de 2700 mètres !

Par ces latitudes, 45° Sud, le temps n’est pas toujours clément, et les successions des systèmes météo apportent leur lot de coups de vent et de pluie. Mais ici, la pluie est source de beauté, dès qu’elle apparaît ce sont une multitude de cascades qui éclosent sur les flancs des montagnes, une lumière zébrée de nuages qui donnent un éclairage dramatique aux paysages… puis lorsque le front est passé, la clarté du ciel sublime la nature.

La nature qui est d’ailleurs bien généreuse pour le navigateur, langoustes (que l’on a le droit de pêcher en plongée bouteille), morue bleue, thon rouge, coquilles sain-Jacques, ormeaux, moules, cerfs pour les chasseurs, etc… Il n’est vraiment pas nécessaire de remplir les congélateurs avant le départ…

Bligh Sound est 17 miles nautiques au Sud de Milford, les déplacements entre fiords sont donc faciles, même à la voile…

Le nom fut donnée à ce fiord par le Capitaine John Grono dont le bateau s’appelait « Governor Bligh » en l’honneur du gouverneur de Nouvelle Galles du Sud, William Bligh.

Nous progressons entre  2 murs de pierres et de végétation vers le fond du fiord, Bounty Heaven.

Quelques dauphins viendront nous souhaiter la bienvenue, ils sont énormes ici !

Les fonds remontent brutalement à l’estuaire de la rivière Wild Natives par l’accumulation des alluvions qui forment une boue solide.

L’attrait du Fiordland c’est aussi aussi le plaisir de se retrouver tout seul au mouillage…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.