Tour de la Nouvelle-Zélande (5) : en route vers les Fiordlands

Une fenêtre météo s’ouvre enfin pour descendre le long de la côte Ouest de l’île du sud jusqu’à Milford Sound le premier fjord au Nord des Fiordlands.

Nous quittons Torrent Bay pour virer Sand Pitt, une langue de dune qui nous mènera au Cap Farewell, le vent est fort mais nous n’aurons pas les rafales à 30 Nœuds prévus sur les Gribs… Le vent est de trois quarts arrière et nous fait passer le Cap Farewell à bonne vitesse.

Puis les falaises de craie laissent la place à un paysage plus brumeux. Nous mettons le cap vers le large pour être en position favorable pour la bascule prévue le lendemain.

La pluie nous accompagnera tout le long du voyage jusqu’au matin où, petit à petit, nous découvrons la côte à la faveur des rayons de soleil retrouvés.

2 jours de navigation plus tard et nous voici à Martin’s Bay, où vécut une communauté Maori dès 1650 et qui fut également l’un des sites des premiers colons anglais qui n’y vécurent pas longtemps à cause de l’isolement et des conditions difficiles dans ces contrées; nous sommes déjà par 44° Sud de latitude… Cette baie m’avait émerveillé dans le documentaire sur les Fiordlands… et le soleil apporte un éclairage nouveau beaucoup plus joyeux.

L’entrée de Milford Sound apparaît déjà, il fait beau et je ne reconnais pas les paysages sombres, humides et brumeux découverts dans le même documentaire, tout me paraît lumineux mais minéral, sauvage et tellement différent de ce qui m’a été offert de voir jusqu’à présent.

Tout autour de nous des sommets, certains à plus de 2000 mètres d’altitude, d’où s’échappent des cascades, des glaciers même. Avec cette lumière, j’ai du mal à imaginer pourquoi ce paysage tourmenté, façonné par les glaciers il y a 20000 ans porte le surnom de « Shadow land », la terre des ombres…

Depuis 1990, la région des Fiordlands fait partie du Patrimoine de l’Humanité, de sévères restrictions garantissent la perrénité de ces sites et s’accompagne de politiques touchant la pêche, les réserves marines et la protection de certaines espèces aussi bien marines que terrestres.

La remontée du fjord dure 1 heure et nous rejoignons Nemo-Sumo, notre compagnon de route au mouillage dans Deep Water Basin.

et Voici la vidéo du voyage…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.