Bonne Année de Faaite aux Tuamotus !

Visite d’un village Pamotu
Pour commencer la visite d’un village dans les tuamotus, il faut arriver par la mer et donc entrer dans l’un des passes…
A Faaite, il n’y a qu’une passe, sur le côté Ouest de l’atoll, autant dire que, quand les vents dominants d’Est, les alizés, soufflent, le courant est presque toujours sortant… Le phénomène de marée n’est plus prépondérant alors. Et à Faaite, le courant est plutôt fort car la passe est peu profonde. D’ailleurs peu de voiliers s’aventurent ici, et on profite de l’une des branches de la passe, qui constitue une « fausse passe » car on ne peut entrer dans le lagon par ce passage encombré de corail, pour mouiller ou prendre le coffre de la navette quand il est disponible.


Le village est construit en bordure de la passe, c’est là que vient s’amarrer le Kobia (bateau ravitailleur) au dock du village.
Le village lui-même est organisé selon 2 rues parallèles toutes droites. Les habitations et les commerces ou bâtiments de la vies sociale ou publique se répartissent le long de ces artères.

La mairie, l’école primaire, l’église et la poste constituent les repères principaux que l’on retrouve partout.

Ici il n’y a qu’une église mais vaste et très bien décorée, dans d’autres atolls on peut en trouver jusqu’à 5 ou 6 dédiées à des rites religieux tous chrétiens mais différents, église catholique romane, église des Saints des derniers jours, témoins de Jéhovah, etc… Les polynésiens sont pour la très grande majorité très croyant et animés d’une grande ferveur en la foi. Souvent une coin de la maison est dédié à l’église.

La poste est aussi le bâtiment public le plus reconnaissable, il est de couleur jaune et surtout abrite l’antenne satellite qui reçoit TV, téléphonie et Internet et l’antenne hertzienne qui relaie les signaux.
A cela s’ajoute le dispensaire où une aide-soignante et parfois une infirmière officient. Dès que c’est plus grave, c’est EVASAN, évacuation sanitaire par avion… Car dans les Tuamotus, quasiment tous les atolls disposent d’une piste desservie par air Tahiti. Faaite a même une agence d’Air Tahiti…

Les commerces, ces sont surtout de petites épiceries, plus ou moins bien achalandées (mais plutôt moins) selon l’arrivage des bateaux ravitailleurs, et ici il ne passe pas souvent… Pour le frais il faut se lever de bonne heure le jour du ravitaillement ! A Faaite, il y a une boulangerie qui fabrique sur commande.

Les maisons d’habitation sont très diverses quant aux matériaux de construction utilisés, en dur, en bois, un mix… Certaines, rares, ont deux niveaux. Ici il n’y a pas d’aide sociale logement mais le gouvernement met à la disposition des plus démunis, une maison préfabriquée pour un loyer modique, mais elle doit durer dans l’état au moins 10 ans.

Enfin une autre des particularités de Faaite est que le village dispose d’une usine de dessalement de l’eau de mer, mais aussi d’une génération d’électricité pour tous les habitants ! En général c’est récupération des eaux de pluies dans une citerne et panneaux solaires pour tous…

Autre caractéristique, le moyen de transport le plus courant est le tricycle, peu de voiture ; quelle bonne idée !

C’est d’ici que je vous souhaite une bonne et heureuse année 2019, et puis si vous me lisez pourquoi pas un voyage en Polynésie française…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *