Îles Loyauté : Maré

Après une traversée rapide mais agitée avec une houle plein travers, nous atterrissons à Tadine, village principal de Maré, la plus sud des îles Loyauté.

Le lendemain matin, nous nous présentons au village pour faire la coutume, il y a une grande effervescence, c’est la période des mariages, et nous assistons à un défilé de voitures bruyantes qui se dirigent vers l’église pour la célébration nuptiale. La messe est essentiellement chantée, comme en Polynésie, et nous sommes éblouis par les voix et les belles robes des invitées.

Le grand chef est introuvable, et nous rencontrons son oncle qui va nous accueillir, Thierry un ancien pasteur à qui nous offrons quelques cadeaux, pièces de tissu, café et le billet de 1000 CFP…

Le village nous est désormais ouvert… Dès le lendemain matin, nous partons en excursion pour les 5 plages du Sud, la plage de Pédé, celle de Shini jusqu’à Nengone. Le sable y est magnifiquement blanc, le récif n’est pas très loin, et dans l’intervalle, des patates de corail parsèment une eau turquoise… Le temps est changeant et la pluie nous offrira un magnifique arc en ciel sous un ciel bien sombre.

Nous découvrons plusieurs coquillages de Nautile…

Dans la dernière baie, se trouve l’Hôtel Nengone village où nous dégusterons des crabes de palétuviers sauce tartare… prêts pour le retour !

Le lendemain, nous partons avec un guide local faire le tour de l’île, nous empruntons la route de la côte Ouest pour monter vers la baie du Nord où nous comptons faire un mouillage après Tadine, et ensuite découvrons le Trou de Bone.

Nous voici bientôt à La Roche, l’autre village important situé, lui, sur la côte Est à proximité de l’aéroport. L’ancienne église à été malmenée par un tremblement de terre et est désormais abandonnée. Le site comprend aussi un presbytère et probablement ce qui fût une ancienne école.

Nous sommes le 5 août, demain il y aura 11 ans, un drame éclata ici lors d’une manifestation contre la hausse des prix des billets d’avion d’Air Calin qui dégénéra en affrontement et coûta la vie à plusieurs jeunes de Mare, les coupables ne furent jamais identifiés et chaque année des insulaires se rassemblent en leur mémoire pour demander justice…

Plus au sud, le site du Saut du guerrier, la légende raconte qu’un guerrier, alors qu’il était poursuivi par une tribu rivale, réussit à sauter d’une berge à l’autre entraînant ainsi à la mort ses poursuivants qui ne purent ré-éditer son exploit… 

Nous nous arrêtons  devant le trou Pethoen, un ancienne grotte qui a du s’effondrer en partie,

avant de poursuivre sur la côte sud et repasser devant le village de Nengone et quelques cases traditionnelles.

Enfin, l’aquarium naturel, un havre de corail et de mer turquoise où des tortues viendraient s’abriter durant les cyclones…

Non loin de Tadine, la tombe de Yeiwene Yeiwene assassiné le 4 mai 1989 à Ouvéa en compagnie de Jean-Marie Tjibaou, signataire des Accords de Matignon, par un opposant kanak à la politique que souhaitait mener le leader indépendantiste.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.