L’archipel des Yasawas – Fidji

Les Yasawas forment un archipel d’origine volcanique qui s’étire du Nord au Sud et se situe à l’Ouest de Nadi, au dessus de Musket Cove.

Nous prenons la mer pour Sawa I Lau un mouillage protégé surtout connu pour ses grottes qui se visitent avec masque et tuba; le passage entre les salles se faisant en apnée sur quelques mètres.

L’origine volcanique de Sawa i Lau ne fait aucun doute et son relief est très escarpé en comparaison des îles alentours. L’accès au grotte se fait par un escalier bâti sur une petite plage non loin d’un ancien cimetière qui nous rappelle ceux des Tonga. Il y fait frais et l’eau est bien de l’eau de mer, on repèrera une murène, preuve qu’il doit y avoir un accès à la mer quelque part.

Le lendemain, nous devons aller rendre visite au village voisin, Nabukeru, et notamment rencontrer le chef pour la cérémonie de bienvenue, le sevu-sevu. Nous préparons notre offrande de Yaqona, des racines particulières très prisées qui permettent de préparer cette boisson un peu bizarre pour nous occidentaux et qui en tout cas ne fait l’unanimité, le Kava.

A notre arrivée sur la plage, un habitant nous prend en charge pour nous conduire à la maison du « chief ». Chapeaux et lunettes ne sont plus de mises par respect pour la tradition. A l’abord de l’entrée, il nous faut scander trois fois « Dua Dua Dua » et le chef nous invite à pénétrer dans la pièce principale. Tout le monde s’assied en tailleur, nous déposons le kava devant le chef qui fait un petit discours en dialecte local  probablement pour nous souhaiter la bienvenue. Puis ils s’adressent ensuite à nous en anglais et nous posent tout un cas de questions, d’où venons-nous bien sûr, quel bateau, etc….

Finalement nous serons même exemptés de kava (qui s’en plaindrait…) et pourrons ensuite visiter le village. Ils sont tous à peu près organisés de la même manière, au centre une esplanade délimitée avec des fleurs et pierres, à l’extrémité l’église et autour les maisons du village, un peu plus loin se trouvent parfois l’école et l’infirmerie. Le sol herbeux est très bien entretenu, coupé ras, propre, quelques fleurs… et des cocotiers ! Les plantations sont aux alentours, on y trouve bananes, tarot, papayes, etc…

Les habitants sont très accueillants, tout semble apaisé et calme.

Curieux de connaître la hiérarchie établie dans les villages fidjiens, le fils du chef nous donnera ces explications :

Le titre de « chef » est attribué à la fratrie du chef précédent, les frères (et éventuellement sœurs si elles se trouvent dans le village ce qui est rare étant donné que lors de leur mariage elles doivent déménager dans le village de leur mari…) vont donc successivement exercer ce titre honorifique. Leur rôle est exclusivement dévolu au bien-être des autres membres de la communauté. Il veille à la bonne entente entre habitants et peut être amener à arbitrer des conflits, il s’assure que la nourriture ne manque pas, aide à résoudre les problèmes de chacun, planifie des actions collectives, etc… Un autre homme important est le prêtre, le Dimanche est un jour de repos consacré à l’église et scrupuleusement respecté par tous. Enfin l’administration a un représentant dans chaque village, le « headman » fonctionnaire qui fait office d’interface avec les autorités pour les investissements locaux, etc…

Le lendemain, j’irai faire une petite marche vers le sommet voisin.

De la-haut, on peut apercevoir cette étroite bande de roches volcaniques qui s’étend à perte de vue au Nord et au Sud, les Yasawas.

Aujourd’hui départ vers Blue Lagoon, un autre mouillage très protégé plus au Sud.

Ici aussi, visite de rigueur au village  recevoir l’autorisation de rester et la protection du chef. Sur l’autre rive, une « tea house », où l’on peut déguster des « donuts au chocolat », l’occasion de bien se rendre compte que la situation des fidjiens, dont l’économie est essentiellement tournée vers le tourisme, est difficile, dans le « guest book » le dernier message date de Mars et 3 seulement y ont été inscrits depuis le début de l’année. Nous sommes ainsi les premiers à faire marcher le commerce depuis bien longtemps. Le gouvernement a même du débloquer des avances sur retraite afin de permettre aux parents de payer les frais d’école de leurs enfants…

Un chemin traçé sur l’autre île donne accès à une vue…

Et un beau panorama, avec CAT’LEYA tout là-bas.

et pour terminer, une vidéo du site Manta Ray Bay :

Une réflexion sur “ L’archipel des Yasawas – Fidji ”

  1. This is an incredible blog.

    Will be fo sure big part of my route planning for my future trips.

    The photograpy and the video footage is beautiful.

    Thank you so much for sharing your experiences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *